SOYEZ LES BIENVENUS SUR LE SITE DES AMIS D'ALEXANDRINA - SEDE BEM-VINDOS AO SITE DOS AMIGOS DA BEATA ALEXANDRINA

ARCHIDIOCÈSE DE BRAGA

Témoins

Procès informatif diocésain pour la béatification
d'Alexandrina Maria da Costa

Dr Irène da Costa Azevedo Pina Vaz

TÉMOIN n° 7

— Le docteur Irène da Costa Azevedo Pina Vaz, connaissait Alexandrina du temps où celle-ci s’alimentait encore. Elle la rencontra souvent.

Sur l’humilité

[Alexandrina Maria] avait une très grande humilité.

Elle se considérait elle-même comme un néant, donc indigne de la moindre considération. Elle évitait toujours les louanges et l'estime de la part des gens. Quand elle était louée, elle s'humiliait. Elle était humble et affable, y compris avec les petits, les déshérités. Je n'ai jamais remarqué qu'elle ait aimé faire prévaloir son opinion. Elle accomplissait spontanément les devoirs les plus humbles. Elle acceptait les humiliations pour l'amour de Dieu et les offraient pour les pécheurs. Elle a été toujours constante dans l'humilité. Dans sa façon d'être, c'était une personne très constante, animée d'une grande sérénité et continuité. Ceci je le sais par le fait même de l'avoir moi-même observée.

Vertu de chasteté

La Servante de Dieu a toujours observé cette vertu (la chasteté). Elle se tenait toujours sur ses gardes en ce qui concerne les sens, toutefois je ne saurai pas dire si elle a fait des pénitences spéciales afin de garder soigneusement cette vertu. Jamais elle n'a manifesté la moindre tendance sensuelle. Elle a toujours observé la modestie et le sérieux d'une manière peu commune. J'ai entendu dire qu'elle a été tentée contre la chasteté. J'ai encore entendu dire qu'elle fut tentée dans la maison même du paysan où elle travaillait, et qu'elle a bien résisté. J'ai appris aussi, qu'une après-midi, étant chez elle avec sa sœur et une amie, elle s'est enfouie [par la fenêtre], lorsqu'elle a vu entrer trois hommes chez elle. Elle a eut plusieurs tentations de la part du diable lui-même, contre la pureté. Ceci je l'ai appris par la lecture, étant donné qu'elle ne m'a jamais parlé de cela et moi non plus à elle.

Je suis persuadée qu'elle a vaincu toutes ces tentations.

Jamais elle n'a été surprise en état de jalousie sexuelle envers l'un ou l'autre de ses directeurs spirituels ou toute autre personne. J'ai encore présente à la mémoire une conversation que nous avons eue et où justement elle m'expliquait, avec une grande sincérité et simplicité, qu'elle n'avait toujours eut que des sentiments de gratitude envers tous. Ceci donc, je l'ai appris de ses propres lèvres.

Pour toute demande de renseignements, pour tout témoignage ou toute suggestion,
veuillez adresser vos courriers à
 :

alexandrina.balasar@free.fr