Sulpice le Pieux Évêque de Bourges

SOYEZ LES BIENVENUS SUR LE SITE D'ALEXANDRINA

Sulpice le Pieux
Évêque de Bourges, Saint
† 664

Sulpice, d'une des premières familles du Berry, fut élevé avec soin dans les sciences et dans la piété. Quand il fut maître de son bien, il le distribua aux pauvres et à l'Eglise. Ayant été ordonné prêtre, le Roi Clotaire II le choisit pour aumônier, et pour supérieur des clercs qui composaient sa chapelle, et qui le suivaient même à l'armée. Une maladie dangereuse dont ce prince fut attaqué, montra jusqu'où allait le crédit du Saint auprès de Dieu : il en obtint la guérison par la vertu de ses prières et de ses jeûnes.

En 624, il succéda sur le siée de Bourges à saint Austrégisile, vulgairement appelé saint Outrille. Son premier soin fut de travailler à la réformation des abus qui s'étaient introduits dans la discipline ecclésiastique. Tout son temps était partagé entre la prière et les fonctions pénibles de l'épiscopat. Il eut le bonheur de convertir tous les juifs de son diocèse. On remarquait surtout en lui une tendre charité pour les pauvres ; aussi étaient-ils ceux de ses diocésains dont l'instruction le touchait le plus vivement.

Il mourut en 644. On dit qu'il fonda à Bourges, sous l'invocation de la Sainte-Vierge, le monastère qui portait son nom, et qui appartenait à la congrégation de Saint-Maur. On y garda une partie de ses reliques. L'église paroissiale de Saint-Sulpice, à Paris, possède un os du bras du Saint évêque de Bourges.

Source : A. Butler : Vies des pères des martyrs et des autres principaux saints. Tome

Pour toute demande de renseignements, pour tout témoignage ou toute suggestion,
veuillez adresser vos courriers à
 :

alexandrina.balasar@free.fr