Evroult d'Ouche

SOYEZ LES BIENVENUS SUR LE SITE D'ALEXANDRINA

Evroult d’Ouche
Abbé, Saint
517-596

Saint Evroult naquit à Bayeux en 517. Il sortait d'une famille riche et considérable. Ses parents, après lui avoir donné une éducation conforme à sa naissance, l'envoyèrent à la cour de Childebert I. Ce prince l'honora de sa confiance, et lui donna des emplois très importants. Evroult, par complaisance pour ses parents, entra dans l'état du mariage ; mais il prit pour épouse une femme recommandable par sa vertu. Quoique obligé de vivre au milieu des embarras qu'entraînent les affaires, il trouvait encore du temps pour vaquer aux exercices de piété. Assidu à la prière et à la lecture, il se faisait une solitude de la cour, parce que son cœur était fermé au bruit du monde qui frappait ses oreilles. Quand il était seul, il méditait les saintes Écritures qui faisaient ses délices. Il lisait aussi les vies des anciens Pères, et il apprenait chaque jour à mourir avec eux au monde. Enfin, dégoûté du siècle, il forma la résolution de rompre les liens qui l'y retenaient. Il communiqua son dessein à sa femme, qui consentit avec joie à la séparation qui lui était proposée. Elle quitta le monde la première, et alla prendre le voile dans un monastère. Mais ce n'était point encore assez pour Evroult, il avait besoin du consentement de Clotaire I, qui, après la mort de Childebert, était devenu maître de ses états. Le prince le lui refusa longtemps ; il le lui accorda néanmoins après des instances souvent réitérées. Evroult, devenu libre, vendit ses biens et les distribua aux pauvres ; après quoi il se retira dans le monastère dit des deux Jumeaux, au diocèse de Bayeux. Il venait d'être fondé par saint Martin, abbé de Vertou près de Nantes, et il avait ainsi été appelé de deux jumeaux qui lui avaient donné leur patrimoine, et qui s'y étaient consacrés à Dieu.

La vertu de saint Evroult lui attira tant de vénération, que, pour se soustraire aux piéges de la vanité, il sortit du monastère avec trois autres religieux , pour chercher une solitude plus entière. S'étant enfoncés dans les forêts, ils s'arrêtèrent dans celle d'Ouche en Hyesmois, au diocèse de Lisieux. Le Saint y fonda la célèbre abbaye qui porte aujourd'hui son nom, et qui appartient à la congrégation de Saint-Maur. Il lui vint de toutes parts des disciples, qui, animés par ses exemples et ceux de ses moines , tendirent avec ardeur à la perfection de leur état. Evroult fonda quinze autres monastères, tant pour des hommes que pour des filles : mais il fit toujours sa demeure dans celui d'Ouche. Plusieurs miracles opérés par la vertu de ses prières, ajoutèrent encore à la célébrité de son nom. Il mourut à l'âge de quatre-vingts ans , le 29 Décembre 596. Son nom se lit en ce jour dans le martyrologe romain , et dans ceux d'Usuard, des Bénédictins, etc. On gardait une partie de ses reliques dans l'abbaye de Saint-Evroult; le reste était à l'abbaye de Rebais. On fait sa principale fête à Evreux, le 16 de Janvier.

Alban Butler : Vies des pères, des martyrs, et des autres principaux saints… traduction de Jean François Godescard.

Pour toute demande de renseignements, pour tout témoignage ou toute suggestion,
veuillez adresser vos courriers à
 :

alexandrina.balasar@free.fr