Maria Fortunata Viti Religieuse

SOYEZ LES BIENVENUS SUR LE SITE D'ALEXANDRINA

 

 

 

Maria Fortunata Viti
Religieuse bénédictine, Bienheureuse
1827-1922

Anna Felicia Viti est né à Veroli, une commune de l'Italie dans la province de Frosinone, le 10 Février 1827. Son père était Luigi Viti, un propriétaire qui était un “drogué” de jeu et un buveur, et sa mère Anna, née Bono, est morte quand Maria avait quatorze ans. Elle était l’aînée de neuf enfants. Maria a été aux prises avec la responsabilité d'élever les autres enfants à la mort de sa mère. Afin de soutenir sa famille, elle a travaillé comme gouvernante. L'alcoolisme de son père empirait, et seul l'emploi de Maria constituait la plus importante partie des revenus de la famille. Pendant un moment, elle a été courtisée par un jeune homme de Alatri, mais elle a décidé d'entrer plutôt dans la vie religieuse.

Maria a rejoint les bénédictins du Monastère de San Maria de Franconi à Veroli le 21 Mars 1851, à l'âge de 24 ans. Après sa profession religieuse, elle a pris le nom de Maria Fortunata. Même si elle a passé plus de 70 années dans l'Ordre, elle n'a jamais progressé au-delà des travaux d’entretien : elle a servi au monastère dans le filage, la couture, le lavage, et le raccommodage des vêtements. Sœur Maria est restée illettrée toute sa vie, mais elle avait une grande la dévotion au Très Saint-Sacrement.

Âgée alors de 95 ans, Sœur Maria est décédée le 20 Novembre 1922 à Veroli, de causes naturelles.

Après la mort de Sœur Maria, les miracles ont été signalés sur sa tombe. En outre, les rapports de miracles étaient attestés au cours de sa vie, y compris certains épisodes qui suggèrent qu'elle avait le don de prophétie. Selon une histoire, elle se mit à pleurer pendant la messe, parce qu'elle avait vu que le prêtre célébrant laisserait sa vocation, et elle était remplie de tristesse pour lui. Elle a aussi prédit qu'un autre prêtre quitterait la prêtrise, mais qu'il allait se repentir et revenir. On peut citer encore les deux femmes qui avaient été guéries d'une méningite dans leur enfance et qui ont attribué leur guérison aux prières de Maria.

En 1935, ses restes ont été transférés à l'église abbatiale, et le procès de sa canonisation a été initié. Sœur Maria Fortunata a été déclarée vénérable le 8 avril 1964 par le Pape Paul VI, et béatifié le 8 Octobre 1967 par le même pape.

La cause de canonisation de Sœur Maria est en cours à Rome.

Pour toute demande de renseignements, pour tout témoignage ou toute suggestion,
veuillez adresser vos courriers à
 :

alexandrina.balasar@free.fr